L’industrie de l’alcool à l’aube d’une nouvelle ère

0
239

Il est prévu, dans les années à venir, une trajectoire optimiste du secteur des boissons alcoolisées. Malgré la baisse des ventes de vin et le passage à des options non alcoolisées dans les pays occidentaux, un avenir radieux s’annonce pour l’industrie.

Une base de consommateurs en expansion avec des préférences qui évoluent

Les défis posés par la pandémie de COVID-19 ont eu un impact sur les lieux où les consommateurs achètent de l’alcool, avec des changements entre les lieux de vente au détail et les lieux d’accueil. La consommation globale d’alcool a augmenté malgré tous ces changements et ceci, peu importe la catégorie d’alcool concernée : vin, spiritueux ou bière et boissons à base de malt.

Le secteur accueille, en Europe, chaque année, près de six millions de nouveaux consommateurs potentiels, ceux qui atteignent l’âge légal pour consommer de l’alcool et qui sont bien informés sur les produits grâce aux médias numériques. La fidélité à la marque est éphémère sur le marché actuel. Les nouveaux arrivants qui proposent des histoires crédibles et des produits de qualité peuvent rapidement attirer l’attention. Le marketing numérique est devenu un outil essentiel, et les consommateurs expérimentent couramment des catégories différentes, ce qui laisse présager des changements de marché à l’avenir.

Une vague de nouveaux entrants et de nouveaux produits

Une augmentation du nombre de nouvelles marques entrant sur le marché européen est observée. Cet indicateur témoigne d’un environnement dynamique pour les producteurs et les distributeurs.

Les avantages économiques aux marques nouvelles, émergentes et établies, tant au niveau national qu’international, permettent de soutenir la création d’emplois et les investissements en marketing.

Intérêt international et investissements

Les producteurs étrangers reconnaissent le potentiel du marché européen, attirés par des incitations favorables et la croissance du segment haut de gamme. L’efficacité dans la gestion des besoins de l’industrie, en rationalisant les processus tels que l’approbation en temps voulu des permis d’exploitation et des étiquettes, contribue à faciliter l’entrée sur le marché.

Les distilleries artisanales étendent leur empreinte et le nombre d’importateurs et de grossistes augmente. Le traitement réglementaire des formules de boissons reflète un intérêt marqué pour l’innovation au sein de l’industrie.

Des possibilités accrues de vente directe au consommateur

Historiquement, les spiritueux n’ont pas bénéficié des mêmes privilèges que le vin en matière de vente directe au consommateur. La pandémie a mis en évidence la nécessité d’une présence dans le commerce électronique et a conduit à des progrès dans les méthodes de distribution, les États aidant les producteurs à maximiser leur portée. Le potentiel des ventes directes aux consommateurs pour les spiritueux est imminent, reflétant les réglementations que les producteurs de vin suivent pour assurer la collecte des taxes et le respect de la loi dans les expéditions directes. Des modèles de vente de gré à gré sont mis en œuvre dans certains pays, ce qui constitue une tendance prometteuse pour le secteur des spiritueux.

Quelles perspectives d’avenir ?

La concurrence et les barrières commerciales pourrait prévoir de nouvelles améliorations du paysage réglementaire du secteur. Témoignant de sa résilience et de son sens de l’innovation, le marché est prêt à connaître une croissance continue, soutenue par une infrastructure d’approvisionnement solide.

L’aube nouvelle de l’industrie de l’alcool est marquée par une pléthore d’opportunités – ce qui témoigne de sa capacité d’adaptation et de son potentiel de croissance soutenue dans un environnement en évolution rapide. L’interaction des tendances de consommation, des améliorations réglementaires et de l’accès au marché façonne une ère de possibilités sans précédent pour les professionnels de l’industrie des boissons alcoolisées, annonçant la prospérité et la croissance du secteur.

Article précédentMaslo, la seule application de challenge commercial
Article suivantAmélioration de la productivité au travail